Along the Mekong...(Vietnam)

Can Tho. Où le fleuve des neufs dragons devient poésie.

Cần Thơ gạo trắng nước trong Ai đi tới đó lòng không muốn về. Can Tho a un riz blanc et une eau pure. De celui qui y vient, le coeur y restera pour toujours . Une légende raconte que le roi Nguyen Anh (XVIIIe siècle), en route vers le sud par le Delta du Mekong, découvrit le territoire de Tran Giang. Charmé par le lieu, il le renomma Cam (besoin) Thi (poème) en hommage à la beauté du paysage qui inspirait tant de poésie. Aujourd'hui Can Tho (surnommée également Tay Do -capitale de l'Ouest- à l'époque coloniale) s'est beaucoup développée d'un point de vue économique. Pourtant la localité conserve un charme certain à l'aube, lorsque le marché flottant s'anime, révélant sur le fleuve des neufs dragons* un mélange surprenant de bouillonnement et de douceur de vivre. *Au Vietnam, le Mékong se divise en deux branches principales qui s’appellent le Tiền Giang (« fleuve à l’avant ») et le Hậu Giang (« fleuve à l’arrière ») ; celles-ci entrent en Mer de Chine méridionale par neuf estuaires, expliquant ainsi le nom vietnamien pour le fleuve, Sông Cửu Long (« fleuve des neuf dragons »).